Laurent Fiorentino
                             work - Info

Je revisai mes propres oeuvre [...] Un groupe de vers obscène me fit hésiter; je finis somme toute par l’inclure. Nos plus honnêtes gens en écrivent de tels. Ils s’en font un jeu; j’eusse préféré que les miens fussent autre chose, l’image exacte d’une vérité nue.

(“Les Memoires d’Hadrien” Marguerite Yourcenar ; 1958)